Thursday, December 18, 2014

Exposition : Dessins du studio Ghibli


          Dessins du studio Ghibli, les secrets du Layout pour comprendre l’animation de Takahata & Miyazaki est la troisième exposition d’Art Ludique, musée qui met à l’honneur les artistes illustratifs narratifs. Du 4 octobre 2014 au 1er mars 2015, le musée dévoile sur 1200m2 d’exposition plus de 1300 dessins préparatoires originaux du célèbre studio japonais. En moins de trente ans, le studio Ghibli avec Isao Takahata et Hayao Miayzaki à sa tête, a su conquérir un public sans âge et sans frontière par sa poésie, son élégance et ses mystères. Princesse Mononoké, Le Voyage de Chihiro, Mon voison Totoro, autant de chefs d’œuvres qui ont fait la renommé du studio en France. Ces trois films et bien d’autres dévoilent leurs Layouts — ces fameux dessins préparatoires — pour la première fois aux yeux du public français. 

          L’exposition s’ouvre sur une présentation très technique, voir scientifique, de la construction, de l’utilité et des termes associés aux Layouts. Une entrée en matière plus formelle que prévue et qui, finalement, annonce le ton général de l’exposition. Les définitions se font complexes et le placement des œuvres et des textes se fait à hauteur d’un adulte. On comprend alors que l’exposition, tous comme les films du studio Ghibli, ne sont pas forcément destinés aux enfants mais bien à un public plus âgé et mature.


          Les dessins sont tous emprunts de la poésie caractéristique du studio Ghibli. On y remarque des détails qui n’étaient que peu visible une fois animés ou bien encore ces personnages et objets dont le physique et les caractéristiques ont été changés en cours de réalisation. Les Layouts sont presque émouvants, sensibles, on peut y voir les pensées des illustrateurs et réalisateurs, par les traits de crayon et par les annotations. Malgré ça, les salles se succèdent mais surtout se ressemblent, à part les différentes couleurs de murs et les brefs cartels, peu de choses indiquent à un non-initié que l’on passe d’un film à un autre. Toute la délicatesse de Hayao Miyazaki et de ses collaborateurs ne suffit pas à faire oublier la monotonie du parcours muséographique. 

          Les Layouts sont considérés pour la plupart comme des œuvres à part entière, chacune parfaitement encadrée, placée avec réflexion sur les murs, les unes à côté des autres. Il est dur, dans n’importe quelle exposition, d’avoir la même attention voir le même intérêt pour chaque œuvre présente. Mais alors comment faire lorsque l’exposition vous propose plus de 1000 dessins originaux qui ont, à peu d’exception près, tous le même format, le même médium, la même technique et la même présentation ? Les conservateurs et régisseurs ont peut-être voulu montrer l’importance de l’ensemble du travail du studio Ghibli, mais en plaçant la totalité de ces œuvres sur un pied d’égalité, plus rien n’a d’importance.


        Quelques vidéos d’animations et trois interviews viennent briser la monotonie de l’exposition en apportant une dimension réflexive à la création des Layouts et l’historique du studio Ghibli. L’une des interviews de Hayao Miyazaki amène notamment à se questionner sur la nécessité de la justesse du dessin dans le film d’animation. Ce dernier explique alors que la grande majorité de ses dessins ne sont pas correctement proportionnés, ni entre eux ni par rapport aux règles de perspective fondamentales. Hayao Miyazaki fait varier proportions, les accents, les tailles d’un plan à l’autre car ce qui compte en animation ce n’est pas la justesse du dessin, mais ce que l’œil va voir et ce que la personne va ressentir une fois la totalité du travail terminé. La sensibilité ne passe pas par la fausseté dessin statique mais par la juste accumulation animée de ces dessins. Ironiquement, Dessins du studio Ghibli, les secrets du Layout pour comprendre l’animation de Takahata & Miyazaki n’applique que peu les propos d’Hayao Miyazaki. 

          Le titre de l’exposition ne nous a pas menti sur un point, il s’agit bien des « secrets du Layout » et uniquement de cela. On aurait espérer en voir plus, en découvrir plus, mais l’exposition s’adresse finalement et presque uniquement à un public déjà connaisseur et admirateur du travail du studio Ghibli. Peut-on toutefois estimer que ces « secrets du Layout » sont suffisant pour comprendre l’animation de Takahata et Miyazaki ? Car ces deux personnes ne sont pas uniquement des producteurs, réalisateurs et dessinateurs, ce sont des hommes engagés politiquement, socialement et artistiquement comme l’ont prouvé de nombreuses fois leurs films et leurs actions. Les films Ghibli ne sont pas uniquement des images, ce sont également des couleurs, des musiques, des scénarios, des propos à la fois engagés et qui engagent la réflexion. Tous ces éléments qui font également le succès des film Ghibli sont alors laissés de côté pour mettre en avant une folie des grandeurs : l’exclusivité de pouvoir présenter plus de 1000 dessins originaux, habituellement précieusement gardés dans les archives du studio Ghibli.


          La muséographie aurait pu être plus aventureuse et osée, en particulier pour un musée aussi jeune et qui se veut aussi dynamique qu’Art Ludique. Le musée se veut le « premier […] au monde dédié à l’art contemporain issu de l’ « Entertainment ». Abolissant les frontières entre bande dessinée, manga, jeu vidéo, cinéma live action ou film d’animation […] » . Art Ludique a la chance de s’intéresser à des industries et des médiums que peu de musées ont pu jusqu’alors mettre en lumière. Les frontières se devraient d’être abolies non seulement dans le fond mais également la forme de l’exposition.

          Toutefois, le musée n’est cette fois-ci pas le seul responsable pour le contenu de Dessins du studio Ghibli. En effet, l’exposition est itinérante et le musée des Arts Ludiques représente à l’heure actuelle — et restera sûrement — le seul arrêt occidental de cette exposition qui a déjà parcouru l’Asie. Malgré les faiblesses muséographiques et scientifiques de l’exposition, un amateur des films Ghibli, un étudiant en animation, un passionné de dessin, ne devraient en aucun cas se priver de l’unique chance d’admirer de si près la virtuosité de Takahata et Miyazaki.


Dessins de Ghibli,
Du 4 octobre 2014 au 1er mars 2015.
Art Ludique, Le Musée,
34 Quai d'Austerlitz, 75013 Paris.
Horaire d'ouverture : sur le site d'Art Ludique.
Plein tarif : 15€ ; tarif réduit : 12,50€.

Monday, October 6, 2014

Mon manège à moi



It's been months I wanted to have a photoshoot on a carrousel (let me live my life full of lolita clichés !).  Since I impulsively bought Cyrstal Dream Carnival in July, I thought it was indeed the perfect dress to finally do it~ Luckily, Marie was also pleased by the idea and agreed to help me getting this little dream of mine realized ♡

I took the opportunity of my still-holiday time and this photoshoot to die my hair purple, thinking that would be nice to immortalize my summer-hair before I go back to blonde (yay. blonde usually fits better for jobs and internships' applications, haha).

I've have talked already enough, please, enjoy the pictures ! The bonus pictures will come in few days~ I first thought I would add them here but well, I think Marie really deserves at least two posts for all the hard work she put in those photographs ♡ Also, don't forget to also check Marie's post about the photoshoot, we didn't post all the same pictures ヽ(*⌒∇⌒*)

Cela faisait des mois que j'avais envie de faire un photoshoot sur un carrousel (ou plutôt des années — mais cette envie m'est réapparue récemment) et après mon achat impulsif de la Crystal Dream Carnival d'Angelic Pretty, je me suis dit que c'était justement l'occasion rêvée. Evidemment, toute cette séance photo n'aurait pas pu être réalisée sans l'aide de Marie (et d'Alienor, mais nous y reviendront dans les bonus) ♡

Comme certains ont pu le remarquer, j'ai profité de tout l'été pour me colorer les cheveux (rose, violet, …). Je suis plutôt contente d'avoir réussie à immortaliser ce moment avant de reprendre ma vie habituelle de jeune fille blonde (ce qui est plus pratique — nous allons l'avouer — pour chercher des stages ou des petits boulots). 

Mais assez parler ! J'espère que vous apprécierez les photos~ Je vous en réserve d'ailleurs encore quelques unes (carrément plus drôle) pour un prochain post bonus. N'oubliez pas également de passer sur l'article de Marie, nous n'avons pas posté exactement les mêmes photos ☆~(ゝ。∂)







See you soon for the bonus pictures ♡ They are way more fun than those one, I swear ☆~(ゝ。∂)

Monday, August 18, 2014

From London to Paris


Kyra and Dom went to Paris in order to celebrate Kyra's birthday, how great is that ? And what a romantic and sweet gift ♡ I haven't seen her since April so it was a good opportunity to meet her and enjoy the day in Paris. I was so hungry I totally forgot to take decent pictures in Ladurée, what a shame ! Our table was filled with sweet and delicious treats~~ After the brunch/tea time we went to Jardin des Tuileries and Louvre in order to take some pictures and hang around in one of the most beautiful place of Paris.

Two opposite understanding of "coordination' pictures !"

Oh my fluffy little thing ♡
I am wearing : Dress, bag, headbow : Angelic Pretty — Necklace : Q-pot
Blouse, socks, shoes : Btssb — Glasses : H&M


I really really wanted to wear my Angelic Pretty Pretty Girl pink coat : I've waited for so long to finally find it at a decent price ! But it seems it can't get enough cold to wear it... (Am I really saying that right now ? That is not cold enough ?...). Anyway, I still decided to wear to coordination I wanted to wear with that coat : sweet with a twist of classy style
~ I really can't stop wearing high heels with lolita : Btssb shoes are perfect for this ! The transparent socks and the vanity bag really helps in getting a madame style, don't you think ? And speaking of classy style...


Dom and Kyra are just so cute. Always. What a lovely couple ! Can I ship them ?

Kyra was just as beautiful and elegant as usual ! I love red/bordeaux colours on her and she is always wearing gold accents — which I do adore. Her coordination reminded me how much I needed those Vivienne Westwood x Melissa shoes : they are so delicated and perfect for lolita, in should buy them in nude and pink~

It was raining all week so we were a bit afraid of what would be happening but we were lucky enough to have a hot and sunny weather. So sunny that it seemed like all Paris was outside, sunbathing in Jardin des Tuileries~ All those people in the pictures' background ! Though the hotness and the crowd we enjoyed the day talking in Louvre and fantasizing about our future Lolita's School of Frilled Youngsters, some kind of mutant-lolita school established in Louvre musuem (doesn't it sound great ?). Lolita economy and prints classes, your inner sub-lolita style picked by the Sorting Hat and lolita ball at the end of the year. Doesn't it sound great ? My powers is being bald and in a wheelchair (basically : cosplaying Professor X), haha~ But no, really, if I had to choose I would go for telepathy or weather manipulation like Storm.

Welcome to the Lolita's School of Frilled Youngsters ! 
Obligatory tourist pictures


Didn't seem to but it was pretty windy sometimes. (need to learn about my weather manipulation powers)


Classy and lovely photographs are still my favourites, I couldn't help but put some of them in my article. I should print them and hang them around in my room, they make me feel so happy and joyful ! At the end of the afternoon, we discussed about lolita events and such (lolita events talks are important talks.) just before letting Kyra and Dom' go in order to spend another romantic evening in Paris ♡


See you soon my dear readers, so many posts are coming ! Can't wait to write everything down~